"Vieux dinosaures sexistes" : les détracteurs de Carrie Symonds, compagne de Boris Johnson, épinglés

·1 min de lecture

Depuis quelques mois, la femme de l'actuel Premier ministre britannique, Carrie Symonds, est la cible de railleries sexistes de la part de certains ténors masculins du Parti conservateur. La raison ? Elle serait à l'origine du départ de Dominic Cummings, l’influent conseiller de Boris Johnson, et aurait provoqué la démission Lee Cain, le directeur de la communication de son compagnon en novembre dernier. Les deux hommes l’accusaient d'avoir trop d'influence au coeur du 10 Downing Street.

Si la jeune femme de 32 ans, que les "Brexit boys" surnomment la "Princess Nut Nut" (qu’on peut traduire par "la princesse neuneu"), n'a jamais répondu à ces critiques, elle peut compter sur certains soutiens. Ce dimanche 21 février dans le Daily Mail, la journaliste Katie Hind prend ainsi sa défense arguant que ses détracteurs "incarnent la vielle-école". "Selon un associé bien placé, Carrie et d'autres membres du parti pensaient qu'il fallait avoir un groupe de conseillers plus diversifié autour de Boris'', analyse-t-elle en ajoutant : "Le fait qu'elle soit l'un d'eux doit leur faire mal. Très mal", poursuit la journaliste dans son pamphlet. Concernant le surnom atroce donné à la compagne du Premier ministre britannique, Katie Hind est claire : "Plus tôt ce genre de chose disparaîtra, mieux ce sera."

Détestée par l'entourage de Boris Johnson, sa popularité ne s'améliore pas dans les cercles de pouvoir. Carrie Symonds, ancienne directrice communication du Tory party, est également la cible du (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Laura Smet rayonnante : petit selfie, pluie de compliments
PHOTO : Dominique Farrugia transformé, dévoile son impressionnante perte de poids
Gabriel Attal intransigeant : "Marine Le Pen doit être reconduite à la frontière de la vie politique"
"Un mini-Trump" : Najat Vallaud-Belkacem sort les griffes contre un ancien ministre
Bernard Tapie : "j'en ai chialé"... Ce fameux bien dispendieux qui lui a appartenu vient de partir en fumée