Le plus vieux dinosaure à long cou a été découvert en Argentine

·2 min de lecture

Les dinosaures à long cou, ou "vrais sauropodes", sont issus du sous-ordre sauropodomorpha qui sont apparus il y a 230 millions d'années, pendant l’ère géologique du Trias. Ils comprend des espèces très diverses mais toutes herbivores dont la taille pouvait varier entre celle d'une petite chèvre jusqu'à des animaux bien plus gros pouvant atteindre 10 mètres de long et peser jusqu'à 5 tonnes. Soixante millions d'années plus tard, au milieu de l'ère du Jurassique, la seule lignée survivante est celle des "vrais sauropodes" ou eusauropodes.

Emblématique de deux extinctions

L'étude du paléontologue argentin Diego Pol et de ses collègues, parue dans les , "montre que la domination des eusauropodes est survenue après un évènement magmatique (volcanique) massif, touchant le sud du Gondwana", un des deux supercontinents de l'époque, il y a environ 180 millions d'années. L'eusauropode est emblématique de deux extinctions de masse, ces évènements de l'histoire du vivant, qui ont vu disparaître des quantités d'espèces à la suite de catastrophes géologiques, climatiques ou d'origine extraterrestre. Celle intervenue à la charnière lui assure la domination chez les herbivores. Celle qui interviendra il y a 66 millions d'années, généralement attribuée à l'impact d'une météorite ayant bouleversé le climat, marquera sa disparition, et celle de tous les dinosaures.

Jusqu'à leur disparition, les eusauropodes seront les plus gros animaux terrestres, les plus petits faisant 10 mètres de long, la plupart atteignant 15 à 20 mètres, pour un poids de huit à seize tonnes, selon le département de géologie de l'Université du Maryland. Le spécimen d'un lointain descendant, le titanosaure, découvert en Patagonie et exposé au musée d'Histoire naturelle de New York, atteint 37 mètres de long et 70 tonnes, soit l'équivalent de dix éléphants africains.

Crâne presque complet

L'équipe de Diego Pol affirme avoir découvert "le plus ancien eusauropode connu à ce jour, avec un crâne presque complet". Bap[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi