Vietnam: l'ambassadeur américain se met au rap pour le nouvel an lunaire

N.B.
·2 min de lecture
Daniel Kritenbrink dans sa vidéo - Capture d'écran Facebook
Daniel Kritenbrink dans sa vidéo - Capture d'écran Facebook

L'ambassadeur des Etats-Unis au Vietnam a enflammé Internet. Il a publié ses voeux en rappant pour le nouvel an lunaire, la fête la plus importante du pays, s'attirant une certaine admiration - et quelques grincements de dents - des internautes.

Daniel Kritenbrink, un diplomate de carrière précédemment en poste au Koweit, en Chine et au Japon, apparaît dans cette vidéo parcourant les rues de Hanoi et Ho Chi Minh-Ville, portant un casque audio et déclamant un message pour la fête du Têt. Il y est accompagné de stars de la musique locales et on le voit boire du café et goûter à des collations vietnamiennes.

Des avis qui divergent

Le nouvel an lunaire, nommé localement le Têt, est la fête la plus importante de l'année au Vietnam, où il est l'occasion de retrouvailles familiale. Cette date est aussi chargée de sens dans les relations entre Washington et Hanoi, alors que le Nord communiste avait lancé en 1968 "l'offensive du Têt", prenant par surprise le gouvernement du Sud, soutenu par les Etats-Unis, un épisode qui marqua un tournant dans la guerre.

L'ambiance est nettement plus légère dans la vidéo de Kritenbrink, où le diplomate déclare en rappant: "le Têt au Vietnam, c'est le top", son casque audio autour du cou. Dans une autre scène, on le voit entonner, plumeau à la main: "Nettoyez la maison, les amis sont en route."

Le clip de trois minutes a été aimé et partagé des milliers de fois depuis sa publication mardi. La plupart des internautes l'ont salué, trouvant la vidéo "adorable" ou "amusante" - mais d'autres sont moins élogieux.

"Le département d'Etat américain s'est-il transformé en un département de rappeurs?", s'interroge Phuong Nguyen dans un message publié sur la page Facebook officielle de l'ambassade des Etats-Unis.

"Partenaires de confiance"

Les relations entre les deux pays, marquées par une guerre de plusieurs décennies, sont reparties sur de nouvelles bases en 2016 quand le président américain de l'époque, Barack Obama, a visité le pays et levé un embargo qui pesait de longue date sur le Vietnam.

Mais les tensions commerciales se sont récemment ravivées lorsque Washington a accusé Hanoi de manipuler sa monnaie.

Cela n'a pas refroidi l'ambassadeur. "De mes côtes, à vos côtes, notre amitié perdure", a-t-il déclamé en rappant. "Les Etats-Unis et le Vietnam, maintenant et pour toujours, partenaires de confiance, nous prospérons ensemble."

Article original publié sur BFMTV.com