"Toutes les vies qu'elle n'a pas vécues" : Sophie Davant émue en parlant de la mort prématurée de sa mère

Sa mère, son héroïne. Ce dimanche 15 janvier, c'est une autre facette de sa personnalité que Sophie Davant a laissé entrevoir. Loin de celle qui est parfois cataloguée de froide et hautaine, c'est une femme sensible que les téléspectateurs ont pu découvrir dans C Médiatique sur France 5 où elle était invitée. Il faut dire que la journaliste Mélanie Taravant a sorti l'artillerie lourde en évoquant la défunte mère de sa convive, Nicole. Celle-ci était féministe et n'a pas hésité à militer pour le droit à l'IVG et pour la parité, notamment. De quoi faire la fierté de Sophie Davant. "Je suis, comme beaucoup de femmes de ma génération, héritière de ces femmes-là qui ont combattu. Elle était proche de Gisèle Halimi, qui était une femme immense. C'est une vraie féministe qui s'est battue pour l'avortement, pour la parité, pour des causes extrêmement concrètes", s'enthousiasme celle qui est aux commandes d'Affaire conclu.

Toutefois, si Sophie Davant reconnaît qu'il y a encore de gros progrès à faire en termes d'égalités salariales par exemple, elle ne semble pas vouloir se battre pour cela. "Je ne me sens pas féministe guerrière mais je me sens héritière de ces causes-là", lâche-t-elle face à son interlocutrice. Surtout, elle compte bien profiter au maximum de sa vie, à défaut que sa mère ait pu disposer de la sienne comme elle l'entendait. "J'ai l'impression de vivre pour elle ce qu'elle n'a pas vécu, puisqu'elle a disparu à 44 ans (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

“C'est moi qui ai…” : Marie Fugain bouleversée par un souvenir déchirant de sa soeur qui refait surface
"Une horreur totale" : pourquoi la chanteuse Stone ne veut pas mourir en France
"J'y pense tout le temps" : ce conseil avisé de Claude François à Véronique Sanson la seule fois où il lui a parlé
Xavier Dolan : son annonce coup de théâtre chez Léa Salamé
"Ça suffit comme ça" : agacé, Hugues Aufray met les choses au clair concernant son état de santé