Les vies de Marie-Josée et de son fils ont été brisées par un placement abusif