« Des vierges effarouchées » : les propos de Gérald Darmanin fracturent la majorité

·1 min de lecture

La polémique enfle atour des propos de Gérald Darmanin qui interviennent après l'hommage à Samuel Paty, l'enseignant sauvagement assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, le 16 octobre dernier. Le ministre de l'Intérieur a une nouvelle fois indigné les téléspectateurs, ce mardi 20 octobre, en déclarant sur BFM TV avoir "toujours" été "choqué de rentrer dans un hypermarché et de voir qu'il y a(vait) un rayon de telle cuisine communautaire". "C'est mon opinion, c'est comme ça que ça commence, le communautarisme", a-t-il précisé.

Si les propos de Gérald Darmanin ont été critiqués par la gauche, ils ont également agacé certains membres de La République en marche. "J'ai l'impression de commenter du Sarkozy, quand il parlait de double ration de frites", a lâché un cadre du mouvement macroniste. En ce qui concerne la "cuisine communautaire" dans les hypermarchés, la temporalité pose un réel problème. "On part d'un attentat terroriste, de la réponse à y apporter, on passe à l'islam radical, puis on en vient au communautarisme et à la laïcité. Ce sont des sujets connexes, mais dont la résolution n'est pas la même", s'est indigné un membre du bureau exécutif de LaREM.

Un autre cadre du mouvement, interrogé ce mercredi 21 octobre abonde dans ce sens : "Ce qui est problématique dans la déclaration de Darmanin, c'est qu'on touche à la vie quotidienne de millions de musulmans. Ce n'est pas très fin de sa part. Si notre réponse devient trop radicale, d'abord on ne pourra pas l'appliquer, et en (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Jazmin Grace Grimaldi marche dans les pas de sa tante Stéphanie de Monaco
Shy’m bientôt maman : la chanteuse révèle sa grossesse
VIDÉO - Karine Le Marchand étrillée par la bande de Cyril Hanouna
Xavier Dupont de Ligonnès : comment il a dilapidé l'héritage de sa femme
"Il perdait 15 ans en 15 mètres" : Johnny Hallyday très affaibli à la fin de sa vie