Quand vient la peur : Le sordide fait divers derrière le téléfilm avec Sophie Quinton et Grégory Fitoussi (Chérie 25)

·1 min de lecture

Au début des années 70, une petite ville du Poitou-Charentes est endeuillée par une série de crimes sanglants. La police pense tenir une piste ténue lorsqu'elle met en lumière le fait que toutes les victimes sont des femmes brunes. Mais les forces de l'ordre piétinent dans leur enquête...

France 3 rediffuse ce soir ce téléfilm en 2 parties porté par Sophie Quinton, Grégory Fitoussi, Pascal Elso et Lionel Astier. Un thriller signé Elisabeth Rappeneau et inspiré d'une histoire vraie, celle de l'affaire Barbeault. De 1969 à 1976, huit meurtres de femmes brunes (et un homme), relevant du même mode opératoire sont commis dans les environs de Nogent-sur-Oise, provoquant la panique dans le département. Certaines femmes iront même jusqu'à se teindre en blonde, pour ne pas être prises pour cible.

À lire également

Dix séries à rattraper cet été (PHOTOS)

Pas moins de 250 gendarmes et 50 inspecteurs seront mobilisés pour retrouver le serial killer. En 1976, grâce à une dénonciation anonyme, l’enquête met enfin un nom sur celui que les médias désignent comme "le tueur de l'ombre", il s'agit de Marcel Barbeault, un père de famille sans histoire de 35 ans. Arrêté et écroué, son procès s'ouvrira en 1981, et s'achèvera avec une condamnation à la prison à vie pour les meur... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles