Vienne : le retour d’une étrange maladie qui touche les diplomates américains

·1 min de lecture
Le gouvernement américain a décidé d’ouvrir une enquête sur une série d’incidents sanitaires observés à Vienne, capitale autrichienne (photo d'illustration).
Le gouvernement américain a décidé d’ouvrir une enquête sur une série d’incidents sanitaires observés à Vienne, capitale autrichienne (photo d'illustration).

Le gouvernement américain a décidé d?ouvrir une enquête sur une série d?incidents sanitaires observés à Vienne, capitale autrichienne. Comme l?indique la BBC dans un article publié samedi 17 juillet, plusieurs diplomates et membres du personnel de l?administration étasunienne ? plus de vingt au total ? ont dit avoir observé des symptômes sensiblement similaires au syndrome de la Havane, une mystérieuse maladie cérébrale. Ces symptômes auraient commencé à faire leur apparition en janvier dernier, lorsque le président Joe Biden a pris ses fonctions. Les malades décrivent des malaises et des maux de tête soudains.

Un « brouillard cognitif »

Ce syndrome demeure inexpliqué. Toutefois, selon les scientifiques américains cités par le média, l?origine de celui-ci pourrait s?expliquer par des micro-ondes pulsées. Des symptômes similaires avaient déjà été rapportés à Cuba, en 2016 et 2017. Des diplomates américains et canadiens, qui étaient à la Havane, avaient déclaré ressentir des étourdissements, une perte d?équilibre, une perte auditive et de l?anxiété, décrivant se trouver dans un « brouillard cognitif ».

Au moment des faits, rappelle le site d?information, les États-Unis avaient accusé Cuba de mener des « attaques soniques », une accusation que le gouvernement cubain avait fermement niée. Cet incident a provoqué de vives tensions entre les deux nations.

À LIRE AUSSILe mal mystérieux qui frappe les diplomates à Cuba

Des « anomalies cérébrales »

Selon une étude univer [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles