Vienne : un projet de ferme industrielle se heurte à de nombreuses résistances

C’est un projet qui fait polémique. Dans la Vienne, une ferme avec 1 200 bêtes enfermées dans un grand bâtiment se heurte à de nombreuses résistances, relève France 2, mardi 26 janvier. Le patron n'entend pas s'arrêter en si bon chemin. À 83 ans, Pierre Liot vient en effet de remporter une bataille. Il a obtenu l’autorisation de construire cette ferme industrielle, grâce à une décision de la Cour administrative d’appel de Bordeaux (Gironde). Six ans d'attente Cela fait six ans qu’il tente de lancer ce projet. "On va commencer les travaux dans les jours qui viennent, c’est comme ça, c’est prévu", estime-t-il. Les taurillons qui devraient élire domicile dans cette ferme sont destinés à l’engraissement puis à l’exportation. Des manifestations d’opposants se sont déjà déroulées. Tout près de la future construction, la ville de Coussay-les-Bois (Vienne) s’organise aussi pour répliquer à l’autorisation. "Il y a un risque indéniable de pollution", juge Dominique Brunet, membre de l’association de sauvegarde et de protection de l'environnement de Coussay-les-Bois.