Dans la Vienne, un grossiste en boissons liquide son stock dans une opération anti-gaspi

Jus de fruits, sodas, bières et vins... des milliers de bouteilles dorment depuis des mois dans les entrepôts de la société Poitou Boissons, touchée de plein fouet par la crise sanitaire et la fermeture de ses principaux clients, les hôtels, bars et restaurants. Pour écouler son stock et lutter contre le gaspillage, elle a décidé de vendre à petits prix ses produits proches des dates de péremption ou déjà périmés. "Des boissons dépassées en date, cela signifie que leur goût peut être un peu altéré, explique Alexandre Fèvre, directeur de l'entreprise. Une bouteille d'eau gazeuse peut perdre un peu de sa saveur en gaz mais reste tout à fait consommable". Intérêt multiple pour le consommateur L'opération anti-gaspillage a débuté le 19 avril et se poursuit jusqu'à écoulement des stocks. Le succès est au rendez-vous. Les clients doivent passer commande sur internet et récupèrent leurs boissons en drive ou click and collect. "On voit déjà que les restaurants galèrent et on ne peut rien faire pour eux. Alors là, on s'est dit 'pourquoi ne pas acheter', comme ça on les aide et nous on fait des économies" explique Tatiana, une cliente séduite par le concept. Pour les consommateurs, l'intérêt est multiple : ils participent à une action de lutte contre le gaspillage alimentaire, bénéficient de produits à prix cassés et aident l'entreprise durement touchée par la crise sanitaire.