Avec le vieillissement, la peau perd sa capacité à combattre les infections

La rédaction d'Allodocteurs.fr
Ralentir le vieillissement de la peau et restaurer ses fonctions anti-bacteriennes ? La solution se cache peut-etre dans les graisses.

La peau, avec le temps, se transforme, devient plus fragile, sèche et ridée, mais surtout elle perd sa capacité innée à lutter contre les infections bactériennes. Comment ? Une équipe américaine en collaboration avec des chercheurs chinois a peut-être trouvé la réponse. Les résultats de leur étude ont été publiés le 26 décembre dans la revue Immunity.

A lire aussi : Les peaux matures

Chez les enfants, la peau se défend contre les infections bactériennes en transformant les fibroblastes, des cellules qui se trouvent dans le derme, en adipocytes. Ces nouvelles cellules ont pour fonction de stocker les graisses. Lors de cette transformation, les adipocytes produisent et libèrent une substance antibactérienne, la cathélicidine qui tue les agents pathogènes. Cette défense est particulièrement efficace en cas d'infections à Staphylococcus aureus, une bactérie pathogène responsable d'infections cutanées telles que l'eczéma.

Au fil des années, le système immunitaire se développe et la peau perd sa capacité innée à former des cellules adipeuses. Ce changement a une double conséquence : "La perte de capacité de transformation des fibroblastes influence la manière dont la peau combat les infections et affectera l'apparence de la peau au fil des années", explique Richard Gallo, auteur principal de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi