Les Vieilles charrues prêtes à se réinventer pour l'édition 2021: "On s'adaptera aux besoins"

Benjamin Pierret
·2 min de lecture
Les Vieilles Charrues  - Fred Tanneau / AFP
Les Vieilles Charrues - Fred Tanneau / AFP

Les premières nouvelles tombent pour les festivals d'été, et elles ne sont pas bonnes. Mercredi, les organisateurs des Solidays ont annoncé l'annulation de leur prochaine édition pour la deuxième année consécutive en raison de la pandémie de coronavirus. D'autres événements similaires ont décidé d'attendre d'avoir des consignes claires sur les possibilités d'organisation, quitte à se réinventer s'il le faut. C'est le cas des Vieilles charrues, comme l'explique ce jeudi à BFMTV Jérôme Tréhorel, le directeur de ce festival de Carhaix-Plouguer (Finistère):

"L'objectif qu'on a pour les Vieilles charrues, c'est que ce ne soit pas un nouvel été silencieux. On s'adaptera aux besoins. Selon le cadre autorisé, ce ne sera pas une simple adaptation mais peut-être un nouveau projet, peut-être pour une année, le temps qu'on arrive à cette fameuse immunité collective."

Avoir des réponses "rapidement"

Si la ministre de la Culture Roselyne Bachelot a assuré mercredi que "l'hypothèse d'un été sans festival est exclue", le gouvernement n'a pas encore donné de consignes quant à leur organisation. Et ce sont justement ces données que les Vieilles charrues, qui fondent leurs espoirs sur la vaccination, attendent pour savoir comment se préparer:

"Nous avons eu plusieurs réunions, la prochaine a lieu le 18 février, normalement. Elle sera déterminante, j'espère qu'on aura des réponses (...) L'intérêt c'est d'avoir ces réponses rapidement, sur la possibilité des jauges debout ou des jauges pleines comme on a l'habitude de le faire, de nous donner le cadre qui serait autorisé pour pouvoir organiser des événements afin qu'on puisse faire ces études de faisabilité", explique celui qui prédit déjà une "course contre la montre pour se réinventer".

Jérôme Tréhorel reconnaît que "les probabilités s'amenuisent au fil des jours qui avancent", mais ajoute: "C'est un vrai choix, un vrai souhait de l'équipe, presqu'un devoir, d'imaginer peut-être un festival différent l'été prochain. Parce qu'au-delà de l'enjeu et de l'impact culturel, c'est un enjeu pour le territoire, un enjeu économique et social qui est important. Et c'est notre rôle, aussi, en tant que fetival, de dynamiser ces territoires." Les Vieilles charrues ont annoncé que leur programmation serait dévoilée et leur billetterie ouverte entre février et mars. L'édition 2021 est prévue du 15 au 18 juillet.

Article original publié sur BFMTV.com