La vie serait impossible sur Vénus, même dans ses nuages

·1 min de lecture
Vénus est une planète particulièrement inhospitalière pour la vie. (Photo: MARK GARLICK via Getty Images/Science Photo Libra)
Vénus est une planète particulièrement inhospitalière pour la vie. (Photo: MARK GARLICK via Getty Images/Science Photo Libra)

ESPACE - Les extraterrestres ne pourront probablement jamais venir de Vénus. Ses nuages, qu’on pensait peut être susceptibles d’abriter la vie, seraient inhabitables, même pour des microbes, en raison de leur manque d’humidité, révèle une étude de chercheurs de la Queen’s University de Belfast publiée dans la revue Nature Astronomy ce lundi 28 juin.

Si à sa surface la planète est un véritable enfer, avec une pression atmosphérique 90 fois plus grande que celle existant sur la Terre et une température de surface autour de 470°C, ses nuages paraissaient offrir un environnement plus clément avec une température aux alentours des 30 degrés.

John Hallsworth, auteur principal de l’étude, et son équipe ont cherché quelles seraient les conditions nécessaires pour que les nuages puissent supporter des extrêmophiles, c’est-à-dire des organismes vivants capables de prospérer même dans les conditions les plus hostiles.

Ils ont déterminé pour cela un indice, l’activité hydrique, mesurée sur une échelle allant de 0 à 1, qui est équivalent à l’humidité relative ou la présence d’eau dans l’atmosphère d’une planète. Les scientifiques ont établi que l’activité hydrique minimale pour qu’un organisme extrêmophile puisse se reproduire s’élève à 0,585.

Cent fois moins d’humidité que le seuil requis pour la vie

Les auteurs de l’étude ont constaté que l’acide sulfurique présent dans les nuages de Vénus réduisait l’activité hydrique de ces derniers à moins de 0,004, soit cent fois moins que le seuil nécessaire pour permettre la v...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles