La vie secrète de Karl Lagerfeld, un génie "hyper médiatique qui cachait son 'moi' profond"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

"Son mystère plane encore. Il y a beaucoup de questions auxquelles Karl Lagerfeld n'a pas répondu." Cette affirmation est signée d'une personne qui vient pourtant d'éclaircir un grand nombre des mystères de la vie du couturier, la journaliste Marie Ottavi. Elle signe Karl, une biographie qui ambitionne de démêler le vrai du faux dans le récit de la vie de Karl Lagerfeld. Car l'image du styliste de Chanel est à la fois nette et flottante. Elle se dessine à longueur d'articles vantant un homme aux multiples visages et aux vérités changeantes que de répétitives interrogations échouent souvent à éclaircir.

>> Retrouvez toutes les émissions de Matthieu Noël et Stéphane Bern tous les jours de 16h à 18h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

À commencer par sa naissance, à Hambourg en Allemagne. Le 10 septembre 1938. Ou bien est-ce 1935 ? ou 1933 ? Le jeu de piste autour de l'année où il a vu le jour occupa longtemps les commentateurs. Jusqu'à ce qu'un quotidien allemand publie son acte de baptême : en 1933 donc. Ce qui n'empêchera pas Lagerfeld de continuer à semer le trouble en affirmant que sa mère avait modifié la date sur le document. "Je ne suis même pas né le 10 septembre", affirmera-t-il.

"Un premier mensonge qui va déterminer tous les autres"

"Dans mon livre, je publie une copie d'un de ses passeports qui date des années 1970, où l'on voit que Karl a, à la main, réécrit son passeport pour réécrire la date", explique Marie Ottavi dans Historiquement vôtre. "...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles