La Vie secrète des chansons (France 3) - Jean-Louis Aubert : "Mes chansons sont comme mes enfants”

Pour une fois, La Vie secrète des chansons n’a convié qu’un seul invité, et c’est vous. Qui a eu cette idée ?

Jean-Louis Aubert : Probablement Gérard Pont, le producteur de l’émission, qui compte beaucoup dans ma vie. Il m’a permis de réaliser plein de jolies choses : un concert à Olympie avec les Clash et The Cure, un festival Édith Piaf à New York, un reportage musical génial en Jamaïque… C’est un passionné passionnant.

Avez-vous choisi vous-même les titres qui seront évoqués ce soir ?

Non, c’est André Manoukian, que je connais depuis nos débuts dans la musique, et que j’apprécie pour son oreille attentive et sa spiritualité. Il m’aurait été difficile de choisir, ces chansons sont comme mes enfants, je suis proche d’elles et n’en renie aucune. La Bombe humaine, sortie en 1979, sur le deuxième album de Téléphone, continue à me parler. Elles sont comme des amis que l’on a plaisir à retrouver.

Est-il agréable, pour vous, de reparler de vos chansons ?

Oui, très ! Chacune contient une anecdote et, quand j’en parle, je revois instantanément où j’étais, le temps qu’il faisait, qui m’accompagnait… Comme si je devenais spectateur de ce que j’ai fait. C’est comme lorsque l’on a un coup de foudre : on se souvient du moment précis sans savoir ce que cela va entraîner dans notre vie.

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi