Vie privée : première victoire pour Apple auprès de l'Autorité de la concurrence

·2 min de lecture

Les acteurs de la publicité qui souhaitaient s'opposer au géant de Cupertino n'ont pas convaincu le gendarme français de la concurrence d'imposer rapidement des «mesures conservatoires» pour empêcher qu'Apple déploie une nouvelle fonctionnalité de protection de la vie privée.

Le secteur de la publicité vient d'essuyer un revers face à Apple. Plusieurs associations avaient saisi le 23 octobre dernier l'Autorité de la concurrence pour empêcher l'entreprise américaine d'imposer aux développeurs d'applications une nouvelle fonctionnalité baptisée ATT, pour «app tracking transparency» («transparence sur le pistage par les applications»). Cette petite révolution, annoncée en juin dernier, promettait de transformer le rapport entre les utilisateurs d'iPhone et leurs données personnelles. Le principe est simple : lorsqu'une application souhaitera partager les données personnelles de ses utilisateurs avec des sites ou applications tiers, elle devra laisser la possibilité à l'utilisateur de refuser d'être pisté, à travers l'apparition d'une fenêtre proposant explicitement un choix. Une sollicitation qui s'ajoutera aux mesures prévues par le règlement général sur la protection des données, qui impose déjà la notion de consentement. Cette mesure est perçue comme une menace existentielle par le secteur de la publicité en ligne, très dépendant de la qualité du ciblage qu'il offre aux annonceurs.

En dépit de leur mobilisation, l'Autorité de la concurrence vient de leur infliger une première défaite. Alors que les associations à l'origine de la saisine réclamaient sans délai des mesures conservatoires pour empêcher Apple d'imposer son «ATT», les sages de la rue de l'Echelle ont refusé toute action immédiate. L'instruction devra donc suivre son cours, jusqu'à une décision sur le fond qui n'interviendra pas avant plusieurs mois, peut-être en fin d'année, fait-on savoir à l'Autorité de la concurrence. «Il ne résulte pas de l’instruction préliminaire menée au stade de l’examen des mesures conservatoires(...)


Lire la suite sur Paris Match