"La vie peut basculer très vite" : quand Christophe Dominici se confiait sur son mal de vivre

·1 min de lecture

C'est une tragédie dont les férus de rugby ont bien du mal à se remettre. Mardi 24 novembre, dans l'après-midi, l'ancien joueur du XV de France, Christophe Dominici, a été retrouvé mort dans le parc de Saint-Cloud, dans les Hauts-de-Seine. Au cours de sa vie, Christophe Dominici avait traversé des moments difficile. En 2007, à l’occasion de la sortie de son autobiographie, Bleu à l'âme, sur laquelle il avait travaillé en collaboration avec une journaliste de L’Équipe, Dominique Bonnot, il avait évoqué ses terribles démons et sa longue dépression. Après sa rupture avec sa première femme, Ingrid, qui remonte à l’été 2000, il avait eu des pensées suicidaires.

Interviewé par Élise Lucet sur France 2, il s'était confié sur l'écriture de son ouvrage."C'était le moment. Je sentais que j'avais quelque chose à dire aux gens que j'aime et qui m'ont permis d'être là où je suis aujourd'hui", avait-il révélé. Alors qu’il n’avait que 14 ans, Christophe Dominici avait en effet perdu un être cher. La mort de sa sœur, disparue tragiquement dans un accident de voiture en 1986, avait bouleversé sa vie et il ne s’en était jamais réellement remis. "C'est ma soeur qui m'a élevé, qui m'amenait à l'école, qui me montrait comment la vie fonctionnait. La vie me l'a arrachée. A un moment donné, il a fallu que je me reconstruise, que j'accepte ce décès. Il a fallu que j'apprenne à vivre. Le rugby m'a aidé à surmonter ces obstacles", avait-il expliqué.

Peu après la révélation du décès de Christophe Dominici, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Nagui pas fan de Pascal Praud ? Sa petite blague sur le journaliste
Coup dur pour Philippe Etchebest : son projet menacé
EXCLU VIDEO - Miss France : Valérie Bègue revient sur le scandale de ses photos nues
Brigitte Macron : la grand-mère d'Emmanuel Macron, une alliée de poids
Elizabeth II et le prince Philip seuls pour Noël ? Ils brisent une tradition vieille de 33 ans