"La vie ne s'arrête pas à 60 ou 65 ans" : Bernard Pivot se confie

·1 min de lecture

La société place la jeunesse sur un piédestal. La vieillesse, associée à une perte d’autonomie, de motricité, à des douleurs ou à des maladies, n’est pas aussi valorisée. Certaines personnes âgées sont alors en proie au mal de vivre. Pourtant, Bernard Pivot ne partage pas de telles craintes. À 85 ans, il croque encore la vie à pleins dents tant qu’il en est encore temps. Son expérience du grand âge l’enchante particulièrement. Dans son ouvrage …Mais la vie continue, paru ce mercredi 6 janvier aux éditions Albin Michel, l’ancien présentateur d’Apostrophes et de Bouillon de culture a alors raconté l’histoire d’un homme de 82 ans. Malgré sa santé déclinante, son personnage jouit encore des petits bonheurs de la vie.

À l’occasion de la parution de son réjouissant récit, Bernard Pivot a accordé un entretien à nos confrères du Parisien, paru en kiosque ce samedi 9 janvier. Le journaliste aurait pu “raconter les souffrances de la vieillesse”. Néanmoins, l’ancien président de l’académie Goncourt préférait “donner aux gens de (son) âge des trucs qui, pourquoi pas, leur permettent de passer une vieillesse un peu plus heureuse”. Avec cet ouvrage, l’écrivain - qui a récemment fait fantasmer Anne-Elisabeth Lemoine - espère alors contribuer à donner une autre image des personnages âgées, comme le font quotidiennement Line Renaud et Hugues Aufray, âgés de 92 et 91 ans. “Plus il y a des vieux dynamiques, créatifs, qui n’ont pas peur de s’afficher dans l’actualité, meilleure c’est pour la réputation (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Nicolas Sarkozy rabaissé par son père... Le seul de la famille à être “petit"
Jean-Pierre Pernaut : 1er coup de gueule pour la 1ère de sa nouvelle émission sur LCI
VIDÉO - Nathalie Baye se confie sur Laura Smet : être la fille de "ce n'est pas si simple"
Pascal Obispo positif à la Covid-19 : "j'ai eu peur de mourir"
Le saviez-vous ? Lara Fabian qui fête ses 51 ans, a été amoureuse de Patrick Fiori