Vie sur Mars : cette argile indique que le lac du cratère Gale était habitable !

·2 min de lecture

À défaut de pouvoir identifier des microfossiles, voire des formes de vie microscopiques dans les sédiments et le sol martien, les géologues terrestres continuent de transposer les connaissances acquises de notre Planète bleue à la Planète rouge pour tenter de rendre de plus en plus probable l’apparition de la Vie il y a des milliards d’années sur Mars.

Pour cela, ils avaient entrepris d’étudier de plus près les roches présentes dans le fameux cratère Gale et ce avec l’aide du rover Curiosity. Les sondes en orbite autour de Mars avaient en effet découvert des signatures d'un empilement de couches argileuses et de sulfates dans ce cratère d’impact qui s’est vraisemblablement formé vers la fin du Noachien ou le début de l’Hespérien selon les définitions de ces ères géologiques martiennes (il en existe trois, la dernière étant l’Amazonien).


Une présentation du cratère Gale exploré par Curiosity. Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le rectangle blanc en bas à droite. Les sous-titres en anglais devraient alors apparaître. Cliquez ensuite sur l'écrou à droite du rectangle, puis sur « Sous-titres » et enfin sur « Traduire automatiquement ». Choisissez « Français ». © Nasa, Jet Propulsion Laboratory


On pense que de l’eau liquide pouvait exister à ce moment-là sur Mars et comme des argiles de type phyllosilicates se forment sous une couche d'eau de surface, ou dans un sous-sol gorgé d'eau et pas forcément très acide – au contraire des sulfates qui témoignent d'alternance de présence passée d'eau acide et de longues périodes sèches –, il valait la peine d’envoyer le rover pour en apprendre plus et tenter de préciser les scénarios d’habitabilité de Mars.

Une mémoire d'argile

Gale devait certainement contenir un lac, mais les températures et le pH de ce lac étaient-ils favorables à des formes de vie au moins pendant une partie de son histoire ?

Elisabeth Losa-Adams, de l’Université de Vigo en Espagne, en compagnie de ses collègues, vient à son tour...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles