VIDEOS. Ce qu'il faut retenir du discours de François Fillon au Trocadéro

franceinfo

François Fillon ne s'avoue pas vaincu. Le candidat de la droite, acculé par les défections en cascade dans son camp, a dénoncé, dimanche 5 mars au Trocadéro, à Paris, "une chasse à l'homme" visant à "affaiblir la droite". Sous les averses et devant plusieurs milliers de soutiens qui brandissaient des drapeaux tricolores, il n'a pas formellement annoncé son intention de poursuivre sa campagne jusqu'au bout et a même reconnu "ses erreurs".

Il a en revanche préféré mettre en avant son large succès à la primaire de la droite, afin de mettre la pression sur les nombreux élus qui quittent le navire. Franceinfo revient sur les éléments marquants du discours.

Il a présenté ses "excuses" et reconnu "ses erreurs"

François Fillon a démarré son discours en faisant un mea culpa. "On vous a oubliés, on a oublié pourquoi vous vous battiez. Même si toute cette charge contre moi est injuste, révoltante, et instrumentalisée, je vous dois des excuses", a indiqué le candidat Les Républicains.


De quelles excuses s'agit-il ? "Celles de devoir défendre mon honneur et celui de mon épouse alors que l’essentiel c’est de défendre mon pays", a expliqué François Fillon. "J'ai commis la première erreur en demandant à mon épouse de travailler pour moi parce qu'elle connaissait le terrain (...). Je n'aurais pas dû le faire. Et j'ai commis la seconde en hésitant sur la manière d'en parler aux Français."


Il a pointé la "responsabilité" de "ceux qui fuient le navire"

"On m'attaque de toute part et je dois vous écouter, écouter cette foule qui me pousse vers l'avant", a continué François Fillon sous les hourras. "Je dois aussi écouter ceux qui doutent et fuient le navire, leur responsabilité est immense, et la mienne aussi."


Et de continuer son exercice de contrition : "Je sais bien quelle est ma part de responsabilité dans cette (...) Lire la suite sur Francetv info

Rassemblement pour François Fillon au Trocadéro : la réaction de ses sympathisants
VIDEO. "Personne ne peut aujourd'hui m'empêcher d'être candidat", estime François Fillon
Politique : les Allemands suivent avec attention la campagne présidentielle française
Présidentielle 2017 : Alain Juppé annonce qu'il s'exprimera demain devant la presse
Présidentielle : François Fillon exclut de retirer sa candidature

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages