VIDEOS. Ce qu'il faut retenir de la conférence de presse de Carlos Ghosn après son évasion du Japon

franceinfo

Après l'évasion, la contre-offensive. Carlos Ghosn a affirmé, lors d'une conférence de presse à Beyrouth (Liban), mercredi 8 janvier, qu'il existait une "collusion" entre Nissan et le parquet japonais concernant son arrestation, un "coup monté" selon lui. Franceinfo revient sur les temps forts de cette prise de parole de l'ancien patron du groupe Renault-Nissan, accusé de malversations financières et visé par une notice rouge d'Interpol à la demande du Japon.

Il ne donne pas de détails sur son évasion

"J'ai attendu ce jour avec impatience depuis quatre cents jours, depuis que j'ai été brutalement enlevé de mon monde", déclare Carlos Ghosn au début de cette conférence de presse. Mais alors que les centaines de journalistes attendent notamment des détails sur sa spectaculaire évasion, l'ancien patron de Renault-Nissan balaie en préambule toute éventuelle question sur le sujet.


"Je ne suis pas là pour parler de la façon dont j'ai quitté le Japon, je suis ici pour dire pourquoi, je suis ici pour faire la lumière sur un système qui viole les [droits humains] les plus fondamentaux, je suis ici pour laver mon nom", explique-t-il, assénant qu'il n'aurait "jamais dû être arrêté" et que les accusations portées contre lui sont fausses.

Interrogé sur son état (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi