Vendredi à haut risque en Egypte

euronews videos

Une nouvelle confrontation sanglante est redoutée en Egypte. Les Frères musulmans, dont est issu le président déchu Mohamed Morsi, veulent que ce vendredi de prière se transforme en “vendredi de la colère”. Des défilés doivent partir de toutes les mosquées du Caire, avant de se rassembler dans le centre de la capitale. C’est un défi au pouvoir militaire qui a destitué Mohamed Morsi le 3 juillet dernier. Il a annoncé avoir autorisé la police à tirer sur quiconque s’en prendrait aux forces de sécurité et aux bâtiments officiels.

Dans la banlieue du Caire, le siège de la province de Guizeh a été détruit par des assaillants islamistes. Depuis mercredi dernier, jour du sanglant assaut contre les campements installés par les Frères musulmans, plus d’une quarantaine de policiers ont été tués. Mais le bilan est surtout très lourd dans les rangs islamistes. Il est officiellement de plus de 600 morts, de milliers de victimes selon les Frères musulmans.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages