Ukraine : la trêve chancelle

La trêve se fragilise de plus en plus en Ukraine. Le cessez-le-feu peine à tenir, comme ici à Debaltseve où les combats se poursuivent.

Et comme les hostilités n’ont pas encore cessé, les deux camps refusent de passer à la deuxième phase du plan de Minsk, à savoir le retrait de l’artillerie lourde de la ligne de front ce lundi comme convenu.

L’armée ukrainienne et les rebelles séparatistes –ici à l’image– s’accusent mutuellement de violer le cessez-le-feu.

Les observateurs de l’OSCE font le point.

Alexander Hug, OSCE :

“Selon nos observateurs, le cessez-le-feu n’est pour le moment pas totalement en place à Donetsk, à Debaltseve ainsi que dans et autour de Louhansk.”

La situation est fragile a reconnu ce lundi la chancelière allemande Angela Merkel, qui avec le président français François Hollande, avait arraché un accord après d‘âpres négociations avec Petro Poroshenko et Vladimir Poutine.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages