A Tchernobyl, le sarcophage prend forme

euronews videos27 novembre 2012

Une étape significative a été franchie hier avec l’achèvement de la première partie de cette gigantesque structure.

Objectif : réduire la menace de la radioactivité sur le site théâtre de la plus grande catastrophe du nucléaire civil le 25 avril 1986.

Ce sarcophage c’est 5000 tonnes d’acier qui s‘élèvent sur une hauteur de 22 mètres, un défi de taille : “Personne au monde n’a construit un arche telle que celui-la, tout le design a été une partie très très compliqué, on a passé plus de 2 millions d’heures pour faire le design, ensuite la fabrication, et l‘érection était plutôt un petit peu plus facile”, explique Nicolas Caille, le directeur du projet Novarka.

Tout est fait pour éviter une nouvelle catastrophe qui avait rayé la ville de Pripyat de la carte et contaminé une bonne partie de l’Europe il y a plus de 26 ans.

“Nous devons surtout trouver un dépôt où déplacer les matières radioactives, afin qu’elles puissent être enterrées pour toujours. Mais ce dépôt n’existe pas encore”, affirme Carlo Mancini, le directeur international de l’agence chargé d‘évaluer les risques de ce projet Novarka.

A la fin des travaux en 2015, la structure pèsera 29000 tonnes et atteindra 110 mètres de haut. Le coût total de l’opération est estimé à 1,5 milliards d’euros.

“L’un des risques dont on a toujours parlé, c’est celui de l’infiltration des particules radioactives dans les nappes souterraines, désormais avec cette construction cela devrait éviter que les eaux de pluie s’infiltrent dans le sol”, selon notre envoyé spécial Sergio Cantone.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages