Montebourg, Valls, Hamon se détachent dans une primaire tiède

Un débat policé hier soir à la télévision française. Les sept candidats de la primaire socialiste ont joué la carte du rassemblement tout en affichant

leurs divergences.

Même la mire est moins ennuyeuse que le débat de la primaire,gestionnaire, sans souffle, sans innovation,sans imagination, #PrimaireLeDébat— Luc Ferry (@FerryLuc) 12 janvier 2017

Celui qui a le plus convaincu les téléspectateurs c’est l’ancien ministre Arnaud Montebourg, devant le Premier ministre Manuel Valls et Benoît Hamon. Vincent Peillon est plus en retrait, et les deux écologistes et la seule femme du débat, présidente du Parti Radical de Gauche n’ont pas réussi à s’imposer.

Primaire du PS: cette glaçante unanimité sur les exécutions extra-judiciaires. via Mediapart https://t.co/fx5bEixIoL— Edwy Plenel (edwyplenel) 13 janvier 2017

3,8 millions de téléspectateurs ont suivi le premier des quatre débats de la primaire socialiste, c’est moins que les 5,6 millons pour le premier débat de la droite.

Au premier tour de la présidentielle, quel qu’il soit, le candidat socialiste serait devancé par Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, selon les sondages. L’ancien ministre de l’Economie pourrait obtenir entre 16 et 20% des suffrages derrière Le Pen et Fillon.

Au second tour, les sondages donnent à Marine Le Pen la présidente du Front national 37% des voix contre 63% pour François Fillon.

L’ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy, le favori qui a créé la surprise à droite, est actuellement en perte de vitesse, et tente de séduire les centristes.

La présidentielle en France aura lieu les 23 avril et 7 mai.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages