"Made in Trump" : le protectionnisme, une bonne idée ?

"Je serai le plus grand créateur d'emplois que Dieu ait jamais créé" : lors de sa première conférence de presse mardi, Donald Trump n'a pas lésiné sur les superlatifs. Et en guise de gages, au moment où se tenait le salon de l'automobile de Détroit, le président élu a une nouvelle fois menacé les constructeurs de représailles s'ils délocalisaient leur production. Quels effets pourrait avoir un retour au protectionnisme aux États-Unis ? Et dans le reste du monde ?