Irak : l’entrée dans Mossoul se rapproche

euronews videos

La bataille pour libérer Mossoul se poursuit ce mercredi, troisième jour des combats en Irak. Plus de 30 000 soldats, soutenues par la coalition internationale, continuent de lutter contre les membres du groupe Etat islamique.

Les troupes ne sont plus qu‘à quelques kilomètres à peine de la deuxième ville d’Irak, fief des jihadistes dans le pays. Selon des estimations, 3000 à 4 500 membres de Daesh seraient retranchés dans Mossoul.

L’armée russe a mis en garde ce mercredi de ne pas “chasser les terroristes“ de l’Etat islamique d’Irak vers la Syrie. “Il ne faut pas chasser les terroristes d’un pays à l’autre, mais les détruire sur place“, a ajouté Valeri Guerassimov le chef d‘état-major russe, qui s’inquiète d’une retraite de jihadistes d’Irak vers la Syrie.

M. Obama a prédit “une bataille difficile“, se disant cependant “convaincu que l’EI sera vaincu à Mossoul“. Mais le sort des habitants de Mossoul et des localités proches inquiète l’ONU et les ONG, et les Etats-Unis ont déclaré que les jihadistes de l’EI retenaient les civils “contre leur gré“ et s’en servaient comme “boucliers humains“. Environ 200.000 personnes pourraient être déplacées “dans les deux premières semaines“, un chiffre susceptible d’augmenter de façon significative au fur et à mesure de l’avancée de l’offensive, selon l’ONU. Jusqu‘à présent, seulement quelques dizaines de familles ont pu fuir Mossoul depuis le début de l’opération.

Avec agences (AFP, Reuters)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages