Des milliers de demandeurs d’asile continuent à braver le froid pour rejoindre l’Europe

Malgré le froid et la fermeture progressive des frontières européennes, le flux de migrants ne tarit pas. Depuis vendredi, Plus de 2 500 personnes ont été rescapées par la marine et les gardes-côtes italiens, au large de la Libye. La moitié d’entre eux est arrivée dans la seule journée d’hier. La plupart de ces demandeurs d’asile viennent d’Afrique sub-saharienne. J’ai pris cette photo hier à Lesbos. Les yeux parlent, il suffit de les regarder #Grèce pic.twitter.com/XetcfqrTR1— Omar Ouahmane (@ouahmane_omar) 20 Janvier 2016 À Lesbos, en Grèce, la situation est encore plus complexe. 44 000 personnes se sont échouées sur les côtes grecques depuis le début de l’année. L‘éventuelle fermeture de l’Espace Schengen, évoquée par les États membres, mettrait Athènes dans une position difficile. Mais le pays n’a pas de solution à offrir pour diminuer le flux de ces hommes, ces femmes, et ces enfants qui fuient la misère et la guerre au péril de leur vie. Au coeur d’une opération de sauvetage en mer par MSF_france et greenpeacefr : https://t.co/OSXd7Iy8j6 #TogetherForRescue— SOS MEDITERRANEE FR (@SOSMedFrance) 26 Janvier 2016

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles