Des empreintes numériques uniques pour les appareils connectés

euronews videos

Comment protéger du piratage, les quelque cinquante milliards d’appareils qui d’après des experts, seront connectés à internet d’ici 2020 ? A Eindhoven, aux Pays-Bas, des chercheurs pensent avoir trouvé la réponse. Leur technologie est prometteuse, elle vient de recevoir le Prix Radar d’innovations 2016.

A Eindhoven, les ingénieurs d’ Intrinsic-ID ont une mission : protéger les particuliers comme les entreprises, du piratage. Leur plan : équiper tous les appareils connectés de puces électroniques munies d’un certain type d’identifiant.

“On travaille sur une technologie d’empreintes numériques propres à chaque appareil, explique Vincent van der Leest, directeur du développement commercial de l’entreprise. Cela fonctionne comme les empreintes digitales ou les données biométriques humaines : chaque appareil a une identité numérique unique, précise-t-il. On a besoin de cette technologie parce que chaque jour, de plus en plus d’objets sont connectés : bientôt, jusqu‘à cinquante milliards d’appareils feront partie de l’Internet des objets,” renchérit-il.

Internet des objets : relier le numérique au monde physique https://t.co/DkjwNfiGVO #IoT #BigData #Cloud pic.twitter.com/PNLGcaUTuw— Talend (@Talend) 9 octobre 2016

L’Internet des objets, c’est cette infrastructure mondiale où des objets physiques ou virtuels communiquent entre eux.

Les identifiants développés par l‘équipe des Pays-Bas sont impossibles à copier, cloner ou prévoir. Les circuits imprimés qui les renferment ont été soumis à des tests environnementaux pour évaluer leur résistance. “Ces tests sont très importants pour nous parce qu’on doit être sûr que notre technologie fonctionne avec les équipements de nos clients, explique Vincent van der Leest. Par des températures négatives ou dans un désert, elle doit toujours pouvoir fonctionner, être fiable dans tous les contextes,” insiste-t-il.

Récompense internationale

C’est sur les rives du Danube à Bratislava que l’entreprise néerlandaise a reçu le Prix Radar d’innovations 2016. Il honore les projets de recherche les plus prometteurs parmi ceux financées par l’Union européenne en matière de technologies de l’information et de la communication.

Le jury a salué les efforts de l‘équipe des Pays-Bas qui travaille notamment pour le projet PUFFIN pour concilier innovation et objectif de mise sur le marché. Michaela Jacova, manager investissement chez Neulogy Ventures, en a fait partie. Elle explique ce qui a motivé ses membres : “En général, on distingue une invention simple, une innovation au moment de ce qu’on pourrait appeler sa commercialisation, dit-elle, c’est-à-dire quand une bonne idée permet d‘économiser ou de générer des revenus, quand elle commence à attirer l’attention sur le marché, qu’elle est validée par des utilisateurs, des clients, des entreprises qui veulent acheter ce produit, quand elle apporte du concret et de l’efficacité dans un secteur.”

“I am delighted that this year’s Innovation Radar Prize was awarded to INTRINSIC-ID”- said Thomas Skordas https://t.co/M21K0wK8AH— Intrinsic-ID (@IntrinsicID) 6 octobre 2016

L’initiative Radar d’innovations soutenue par la Commission européenne a pour but d’aider ceux qui innovent à réaliser leur potentiel sur un marché donné. “Nous devons vraiment soutenir ceux qui ont développé une grande idée innovante lors de sa mise sur le marché, souligne Gail Kent, directrice générale adjointe de DG CONNECT au sein de la Commission européenne. Le principe, poursuit-elle, c’est vraiment de montrer que non seulement, on peut inventer et innover, mais on peut aussi aboutir à un produit fantastique qui peut être vendu et mis sur le marché.”

Promesses de débouchés

C’est exactement la démarche entreprise par l‘équipe néerlandaise : sa technologie présente de nombreuses opportunités commerciales selon son directeur technique. “On envisage des débouchés importants pour cette technologie sur plusieurs marchés où la sécurité est devenue vraiment importante comme dans l’industrie, l’automobile, le médical, mais aussi les paiements, indique Geert-Jan Schrijen, directeur technique d’Intrinsic-ID. Ce marché représente au total, environ 20 mille milliards de dollars et la part de la sécurité sur ce marché est estimée à 20 milliards de dollars,” conclut-il.

D’après l’entreprise néerlandaise, ses empreintes numériques qu’elle a développées ont déjà été validées par un certain nombre de clients publics et privés de ces secteurs.

“Intrinsic-ID is the first company to successfully industrialize the PUF technology”, said M Johnson, CTO Guardtime https://t.co/E6oR3ub0Lc— Intrinsic-ID (IntrinsicID) 4 octobre 2016

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages