Daesh en train de perdre l’université de Mossoul

C’est une prise hautement symbolique pour l’armée irakienne. L’université de Mossoul, dans l’est de la cité assiégée, est en train de tomber, au prix d’une bataille féroce. L’université était le siège de l’Etat islamique, et c’est sur son toit que flottait sur la ville le plus haut drapeau de Daesh. Il a été arraché.

Selon l’Onu les jihadistes ont saisi du matériel nucléaire utilisé pour des recherches scientifiques quand ils ont envahi l’université en 2014.

II- L’EI est fortement soupçonné de chercher à fabriquer des armes chimiques dans un laboratoire de l’université de Mossoul.— Georges Malbrunot (@Malbrunot) 13 janvier 2017

“C‘était un important bastion de l’Etat islamique parce qu’ils avaient leur QG ici, explique le major-général Sami al-Aridhi. Ils avaient certainement des équipements ici, alors ils ont tenté de tenir la zone, mais l’avancée rapide et la féroce attaque de nos troupes les ont poussés dehors.”

L’armée progresse et aurait reconquis presque tout l’est de Mossoul : l’objectif est de sécuriser la rive est du Tigre. A ce moment là seulement attaquer la rive ouest sera possible. L’armée a atteint un second pont, le pont de la Liberté. Deux des cinq ponts sur le Tigre sont sous son contrôle.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages