VIDEO. Dans les zoos de France, des milliers d'oiseaux se font vacciner face au retour de la grippe aviaire

"La vaccination, elle se fait principalement par rapport au risque de grippe aviaire. Donc on veut vacciner au moment où le risque va être le plus important et ce risque, généralement, c'est le moment où ça correspond aux migrations d'oiseaux", explique Maxime Collin, vétérinaire. Si le vaccin est interdit dans les élevages, le ministère de l'Agriculture l'a rendu obligatoire dans les zoos depuis que la France est entrée en niveau de risque "élevé" à la fin de l'année 2020. Sous sa forme actuelle, la grippe aviaire, ou influenza aviaire, n'est pas transmissible à l'homme et atteint exclusivement les oiseaux. Un cas avéré dans un zoo entraînerait l'abattage de tous les oiseaux du parc, dont certaines espèces sont protégées. Au 28 décembre 2020, 18 foyers avaient été recensés en France dans des élevages de canards qui ont dû abattre l'ensemble de leurs oiseaux. Dans la nature, des autopsies sur des animaux morts ont révélé des cas de grippe aviaire sur des oies, des cygnes, des buses et des goélands.