VIDEO. Voitures électriques : sont-elles vraiment propres ?

Les voitures électriques sont réputées être propres, et ceux qui les achètent ont l'impression de faire un geste pour la planète, d'autant plus intéressant que leur facture est considérablement allégée grâce aux bonus versés par l'Etat et les collectivités locales. Mais les voitures électriques sont-elles vraiment vertueuses ? Pas de carburant, zéro gramme de CO2 émis : c'est sûr, mais une voiture électrique émet, au moment de sa production et avant même d'avoir roulé, deux fois plus de gaz à effet de serre qu'un véhicule thermique. Explications. Pollution de l'eau et de l'air ? Epuisement des ressources ? Au cœur de tout véhicule électrique, des métaux extraits aux quatre coins du monde : plus de 60 kilo de métaux pour chaque batterie, sans compter les 80 à 90 kilos de cuivre nécessaires à l'électrification et la connectique de chaque véhicule, et l'aluminium pour construire des carrosseries plus légères. Une voiture électrique, cela représente donc des centaines de kilos de métaux qu'il faut extraire du sous-sol, une opération qui coûte cher en CO2, émettrice de polluants rejetés dans l'air ou l'eau, et très gourmande en eau... Et d'où vient l'électricité qu'elle consomme ? Au plan mondial, il s'agit surtout d'électricité produite par des centrales au charbon et, en France, de centrales nucléaires… Une enquête de Sébastien Lafargue et Antoine Morel diffusée dans "Complément d'enquête" le 19 novembre 2020. > Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".