VIDEO. Ma vie de troc

C’est l'une des conséquences de la crise du coronavirus sur notre vie quotidienne : le troc explose. Vêtements, électroménagers, outils, voitures, maisons, jardins… Désormais, tout s'échange. Il y a les plateformes dédiées aux échanges d'objets (perceuse contre aspirateur) : + 20% de fréquentation. Echanges de (bons) services… Mais aussi de plus en plus l'alimentation, avec les frigos participatifs et solidaires (chacun dépose et prend ce qu'il veut) installés dans la rue. Dernière tendance, "l’accorderie", ou échange de services entre habitants. Ses membres, les "accordeurs", sont rémunérés en "heures" : une heure vaut une heure, quels que soient les services proposés (initiation à l’anglais, repassage ou hébergement de courte durée). Le troc permet-il de faire des économies ? De mieux profiter de son temps et de son argent ? Le phénomène en tout cas se généralise. Selon l’Organisation mondiale du commerce, le troc représenterait aujourd’hui 20% des transactions de la planète. Un reportage de Lauriane David avec Altour Production diffusé dans "Envoyé spécial" le 17 décembre 2020. > Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".