Vendée Globe : "Je n'ai pas égalé Armel Le Cléac'h mais j'ai égalé Jules Verne", se réjouit le vainqueur Yannick Bestaven

"Je n'ai pas égalé Armel Le Cléac'h mais j'ai égalé Jules Verne, on fait ce qu'on peut", a déclaré sur franceinfo Yannick Bestaven, le vainqueur du Vendée Globe, à son arrivée aux Sables-d'Olonne jeudi 28 janvier, après 80 jours, 13 heures, 59 minutes et 46 secondes de course. Armel Le Cléac'h détient toujours le record établi en 2017 : 74 jours et 3 heures. "J'ai l'impression de vivre un rêve, d'halluciner", a poursuivi Yannick Bestaven (Maître Coq IV). Le skipper de 48 ans a été déclaré vainqueur en raison de compensations dont il a bénéficié pour avoir participé au sauvetage de Kevin Escoffier. "Ça fait bizarre, on passe de la solitude totale à cette fête, ces lumières, ces gens qui sont là malgré le contexte compliqué. C'est un bonheur. Je ne réalise pas encore ce qui se passe, je suis toujours dans ma course, alors que c'est terminé. C'est un rêve d'enfant qui se réalise", a-t-il dit depuis son bateau qui remontait le chenal.VendeeGlobe : "Je n’ai pas égalé Armel Le Cléac’h, mais j’ai égalé Jules Verne !" Après 80 jours en mer, le navigateur Yannick Bestaven, 48 ans, remporte la course. pic.twitter.com/gwA2BbVACD — franceinfo (@franceinfo) January 28, 2021Tout juste arrivé, Yannick Besteven a analysé sa course victorieuse : "Ça a été impressionnant ce Vendée Globe, ça n'a pas arrêté de faire le yoyo, c'est toujours revenu par derrière. Ce n'était pas bon d'être premier, en fait ! Quand moi j'étais premier, je me suis fait reprendre. Là, Charlie [Dalin], je lui ai repris les heures suffisantes pour lui repasser devant. On n'a pas chômé, ça a été une régate à l'échelle planétaire." Charlie Dalin (Apivia) a été le premier à boucler le tour du monde mercredi à 20h35 (19h35 GMT), suivi de Louis Burton (Bureau Vallée 2) quatre heures plus tard, mais ni l'un ni l'autre n'était concerné par les compensations de temps. Après le sauvetage de Kevin Escoffier, le jury du Vendée Globe avait décidé qu'une fois la ligne d'arrivée franchie, le temps de course de Yannick Bestaven serait décompté de 10 heures et 15 minutes.