VIDÉO - Australie : à 3 ans, un enfant autiste survit quatre jours seul dans la brousse

·3 min de lecture
Un enfant autiste de trois ans a survécu 4 jours dans le bush

Anthony Elfalak, un petit Australien âgé de 3 ans et souffrant d'autisme, a disparu durant quatre jours et trois nuits. Un temps durant lequel il a survécu seul dans la brousse australienne.

Grosse frayeur pour les parents du petit Anthony Elfalak, surnommé AJ. Cet Australien âgé de 3 ans et souffrant d’autisme a disparu durant quatre jours et trois nuits seul dans la brousse de la Nouvelle-Galles du Sud, rapporte Ouest-France. Il a finalement été retrouvé à un peu plus de 500 mètres de sa maison par un hélicoptère équipé d’une caméra capable de détecter les mouvements.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

D’après les premiers éléments de l’enquête, AJ s’est volatilisé alors qu’il jouait dehors avec ses frères et est resté introuvable pendant plusieurs jours malgré un important dispositif déployé pour le retrouver. Comme le montre une vidéo diffusée sur Twitter par la police locale, il a finalement été localisé debout dans une rivière en train de s’hydrater avec une eau boueuse. Une seconde vidéo montre l’immense joie des proches de l’enfant quand on leur annonce qu’il a été retrouvé par les policiers. “C’est un miracle. Il est couvert de piqûres de fourmis, il a quelques égratignures en raison d’une chute, mais il est vivant. Vivant !”, s’est exprimé son père juste après cette annonce.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Des questions en suspens

Cette affaire peu commune a tenu toute l’Australie en émoi pendant plusieurs jours, au point que même le Premier ministre du pays a tweeté son soulagement lorsqu’AJ a été retrouvé. Mais cette disparition pose toutefois de nombreuses questions. La vitesse à laquelle l’enfant a disparu, le fait que les policiers aient mis autant de temps à le retrouver si près de chez lui ou encore sa capacité à survivre en pleine brousse en dépit de son jeune âge sont autant d’éléments troublants. “Ce que l’on peut dire, c’est que c’est un enfant chanceux. Avec les animaux sauvages et serpents que nous avons dans la région, il a échappé au pire”, a commenté Tracy Chapman, la responsable de la police locale.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Les enquêteurs auront pourtant bien du mal à faire toute la clarté dans cette affaire puisque le petit Anthony ne parle pas. D’après les policiers, il était soulagé de revoir ses parents, de manger et ne souffre physiquement que d’un érythème aux fesses dû à sa couche portée quatre jours durant.

Ce contenu peut également vous intéresser

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles