VIDEO TPMP : Benjamin Castaldi pousse un coup de gueule contre la censure des réseaux sociaux

·1 min de lecture

En novembre dernier, l'équipe de Touche pas à mon poste vivait un moment de groupe difficile. En cause, les moqueries à répétition de certains chroniqueurs à l'encontre de René Malleville, qui a fini par révéler son mal-être avant d'annoncer son départ de l'émission. Derrière, c'est un véritable déferlement d'insultes qu'a connu Benjamin Castaldi sur les réseaux sociaux, le chroniqueur étant même menacé de mort par certains internautes. Même son fils Simon a été victime de harcèlement après leur accrochage, preuve que certains internautes ont du mal à faire la part des choses. Alors forcément, Benjamin Castaldi a une dent contre la politique des réseaux sociaux et compte bien le faire savoir lorsque l'occasion se présente à lui.

C'est justement le sujet qu'il abordait avec son équipe de chroniqueurs dans TPMP Ouvert à tous ce vendredi. L'occasion pour l'animateur de pousser un coup de gueule contre les responsables de Twitter, Facebook, Instagram et consorts, qui font du "deux poids deux mesures" selon lui : "Je vais vous dire ce qui me choque, et tous ici dans l'équipe de TPMP on en est victimes, on reçoit des horreurs sur les réseaux, ces personnes là on ne leur coupe ni leur fil, ni leur réseau, à priori les GAFA ne sont pas très regardants" commence-t-il. "Mais là bizarrement quand c'est des gens connus, bim on coupe, je trouve ça absolument scandaleux" conclue l'animateur, qui faisait référence à la censure de Twitter et Facebook à l'encontre de Donald Trump ces derniers jours. (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Ludivine Rétory rayonnante dans TPMP, elle évoque sa perte de poids
VIDEO Tous en cuisine Cyril Lignac sous pression, la régie a peur qu’il rate sa recette
VIDEO N’oubliez pas les paroles : Nagui hilare face à une candidate qui avait déjà subi ses moqueries
VIDEO Affaire conclue : dégoûté, un vendeur découvre que son objet a été cassé après l’expertise
La Promesse : Sofia Essaïdi évoque le tournage « très difficile » de la nouvelle série de TF1