VIDEO Touche pas à mon poste : Cyril Hanouna tacle encore TF1 en parodiant Les Enfoirés

L’année 2019 de Touche pas à mon poste a incontestablement été marquée par le conflit avec TF1. Après les nombreux tacles ou encore la diffusion à l’antenne d’anciennes photos dénudées de Karine Ferri, la première chaîne avait décidé de ne plus se laisser faire. Alors que les dirigeants avaient dénoncé « une campagne de dénigrement », l’animatrice, elle, avait attaqué en justice Cyril Hanouna et sa société de production. Une action qui avait mis fin à toute possibilité de réconciliation avec le trublion de C8.

Et en ce début 2020, les tensions ne risquent pas de s’apaiser. Ce lundi 6 janvier, pour la première émission de l’année de TPMP, l’animateur a décidé de lancer un énième tacle à la première chaîne. En ouvrant son émission avec un discours parodiant les vœux du nouvel an d’Emmanuel Macron à L’Elysée, Cyril Hanouna a promis l’apaisement avec TF1 et exprimé son « envie de (se) réconcilier avec cette chaîne qui commence par un ”T” et finit par ”1” ». « Regardez donc juste après le générique ce qui va dans le bon sens. Le sens de l’apaisement », a déclaré l’animateur.

Premier tacle de l'année !

Et c’est en parodiant La chanson des restos des Enfoirés, que Cyril Hanouna a entonné son hymne à la pseudo réconciliation avec TF1. « Moi je file un rencard aux gens de TF1, sans mythomanie, détour ou baratin. Je ne vous promets pas d’être lèche-cul tous les soirs, mais juste de kiffer, oublier les histoires », a chanté le meilleur ennemi de Karine Le Marchand, qui était accompagné de ses

Retrouvez cet article sur Voici

VIDEO Franck Dubosc invité de C à vous, France Télévisions le coupe en plein direct
VIDEO N’oubliez pas les paroles : cette grosse erreur de la production qui a failli coûter cher à Margaux
Harvey Weinstein a été inculpé à Los Angeles après l’ouverture de son procès à New York
Prince George et princesse Charlotte : cette particularité de leur école qui risque de faire des envieux
Vitaa et Slimane se confient sur leur amitié profonde, qui n’aurait pas dû voir le jour