VIDEO Touche pas à mon poste : Benjamin Castaldi vanné par Cyril Hanouna sur son poids

·1 min de lecture

Cyril Hanouna n’est pas du genre à se retenir lorsqu’il s’agit de faire des vannes, et encore moins quand celles-ci concernent ses chroniqueurs dans Touche pas à mon poste. Ce jeudi 11 février, l’animateur de Balance ton post, qui recevra ce même jour Jean-Luc Mélenchon dans son émission, recevait Réginald Allouche, un médecin venu distiller quelques conseils aux téléspectateurs pour garder la santé et prendre le moins de poids possible en hiver. Qui plus est en période de pandémie où les sorties sont désormais contrôlées par le gouvernement pour endiguer la pandémie de Covid-19. Les salles de sport fermées, la présence du virus et le froid hivernal n’encouragent évidemment pas l’activité physique. Mais le manque de soleil joue aussi un rôle très important dans la prise de poids : « Il y a une hormone, la leptine, qui est l’hormone de la satiété. La leptine, c’est une hormone qui est potentialisée par la vitamine D. Donc plus on a de la vitamine D, plus on a du soleil, moins on mange », a révélé Réginald Allouche.

Cette petite allusion au manque de soleil a beaucoup fait rire Cyril Hanouna qui n’a pu s’empêcher de pointer du doigt Benjamin Castaldi. Le chroniqueur, devenu papa pour la quatrième fois ces derniers mois, a semble-t-il pris quelques kilos. Un comble pour l’animateur qui a rappelé que Benjamin Castaldi était l’ambassadeur d’un régime très vendu sur le petit écran.

« Benjamin Castaldi fait la pub pour Comme j’aime mais bientôt, vu le poids qu’il a pris, il va faire la (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO N’oubliez pas les paroles : éliminée, Marion dévoile ce qu’elle va faire de ses gains
VIDEO A prendre ou à laisser : une candidate tente d'en savoir plus sur la vie amoureuse de Cyril Hanouna
PHOTO Cyril Féraud change de coiffure : ses fans adorent !
Balance ton post : la condition posée par Jean-Luc Mélenchon pour participer à l'émission de Cyril Hanouna
VIDEO Affaire conclue : un commissaire-priseur fond en larmes en découvrant l’objet d’une vendeuse