VIDEO. Comment Thomas Pesquet se prépare aux sorties dans l'espace... sous l'eau

Il doit repartir dans l’espace le 22 avril 2021 pour un nouveau séjour de six mois dans la Station spatiale internationale. Depuis un an, Thomas Pesquet se prépare à cette nouvelle mission, avec tous les risques qu’elle comporte. L’astronaute français a accepté de commenter pour "Envoyé spécial" les images de ses centaines d’heures d’entraînement. Par exemple, comment fait-il pour garder son sang-froid lors d’une sortie extravéhiculaire, comme celle dont il avait partagé les images pour le magazine, en 2017 ? "C'est un peu le rêve dans le rêve, l'image d'Epinal, avec le scaphandre, etc., reconnaît-il. Mais on ne le fait que quand on est obligé, parce que clairement, le niveau de risque augmente..." La seule manière de s'y préparer, explique Thomas Pesquet, "c'est vraiment de se mettre en piscine". Faire de la maintenance avec des gants pressurisés, "c'est un peu comme jouer du piano avec des gants de boxe" Lors de sessions de six heures en scaphandre, les astronautes répètent le programme des sorties extravéhiculaires... sous l'eau. Equipés d'une "visseuse-dévisseuse spatiale" et de gants pressurisés ("C'est pas facile, c'est un peu comme essayer de jouer du piano avec des gants de boxe", confie Thomas Pesquet), ils s'entraînent à toutes sortes d'opérations de maintenance. Une maquette de la station grandeur nature a été installée dans la piscine : ils vont y installer des équipements, faire des réparations... "C'est vraiment un travail très manuel, très minutieux, mais c'est à ce prix-là qu'on sera prêt à sortir à l'extérieur de la station, à s'exposer à ce risque-là." Extrait de "Ma vie d'astronaute", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 25 mars 2021. > Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".