VIDEO Tex en colère : il dénonce le comportement pas "très respectueux" de Muriel Robin

·1 min de lecture

Après 26 ans d'existence, Les Z'amours vont disparaître de France 2. Un déchirement pour Bruno Guillon mais également pour son prédécesseur, Tex. De 2000 à 2018, l'animateur était aux commandes du célèbre jeu avant d'en être évincé après une très mauvaise blague sur les violences conjugales dans C’est que de la télé sur C8. Un sort qui rappelle celui de Jean-Marie Bigard, lynché après son sketch sur le viol sur le plateau de Touche pas à mon poste. En pleine polémique, le mari de Lola Marois n'avait d'ailleurs pas pu compter sur le soutien de Muriel Robin qu'il considérait comme une amie. L'humoriste, très impliquée dans son combat contre les violences faites aux femmes, n'avait pas épargné son confrère. Une attitude que ne digère toujours pas Tex qui a bien connu la femme d'Anne Le Nen. "On a fait un sketch ensemble, a-t-il expliqué dans L'instant de Luxe sur Non Stop People. On s'est plutôt bien entendus au début après, c'est Muriel Robin ! Je n'ai presque pas envie de commenter. Entre ce qu'elle a fait à Jean-Marie Bigard et sa façon d'agir de temps en temps avec les gens. Ses propres problèmes nous sont, par moment, retombés dessus."

Toujours très remonté contre Muriel Robin, Tex n'a finalement pas hésité longtemps avant de dire tout ce qu'il avait sur le cœur et a sévèrement taclé sa consœur. "Elle est tout d'un bloc, ça lui fait du mal sûrement, a-t-il déploré. C'est une boule de billard donc quand elle arrive, tu ne peux pas l'arrêter ! Elle te déglingue ! Et une une fois (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Zlatan Ibrahimovic s'effondre en larmes au moment d'évoquer ses enfants
Sexisme dans le journalisme sportif : une séquence effarante de 1980 refait surface
Emmanuelle Rivassoux en "pèlerinage d’amoureux" avec son chéri, la toile est sous le charme
Moundir atteint de la Covid-19 : sa femme annonce qu'il est sous oxygène à l'hôpital
Emmanuel Macron : pourquoi il a préféré laisser Jean Castex annoncer le troisième confinement