VIDEO - Stéphane Tapie perd ses nerfs dans TPMP : "Vous me menacez, en plus ?"

·1 min de lecture

Stéphane Tapie a eu bien du mal à contenir ses nerfs face à Yunice Abbas, l'un des braqueurs de Kim Kardashian. En cause ? L'attitude du malfaiteur de 66 ans qui, dans l’attente de son procès, assure la promotion de son ouvrage J’ai séquestré Kim Kardashian. Après la diffusion d'images d'une interview durant laquelle Kim Kardashian, les larmes aux yeux, revenait sur la nuit de son agression, Yunice Abbas a affirmé qu'il était "gêné" par ces images. Il n'en n'a pas fallu plus pour que Stéphane Tapie monte au créneau.

"Je vous ai plutôt vu vous marrer. Ça vous fait rire ?", s’est indigné le fils de Bernard Tapie. "Ça ne me fait pas rire. C’est vous qui me faites rire", a alors répondu Yunice Abbas sur le plateau de Touche pas à mon poste, ce lundi 8 février. Le braqueur a également accusé Stéphane Tapie de le "chercher". "Vous allez voir à qui vous avez affaire", a-t-il ajouté à son encontre. "Vous me menacez en plus ? […] Je ne vous cherche pas. Je vous trouve illégitime d’être ici monsieur", s'est indigné le fils du businessman français.

Comme de nombreux internautes, parmi eux certains téléspectateurs de Touche pas à mon poste, Stéphane Tapie trouve que le braqueur n'a pas sa place sur les plateaux de télévision. "Il est en train de faire l’apologie d’un crime pour lequel il n’est toujours pas jugé", a-t-il expliqué face à lui. Et si Yunice Abbas assure "regretter" ce qu'il a fait cette nuit du 2 au 3 octobre 2016, Stéphane Tapie a bien du mal à le croire.

"Il regrette, il (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - Un contrat entre François et Danielle Mitterrand ? "Elle a été trompée plus que n'importe quelle autre"
Mélanie Maudran : ce "cocon" qu'elle s'est créé avec son mari et ses deux fils
Le roi de Thaïlande fraudeur fiscal : ça râle en Allemagne
"Je voulais être Miss France" : Marine Le Pen moqueuse sur une candidature d'Eric Zemmour en 2022
VIDÉO - "Ravie de vous retrouver" : le retour d'Anne-Sophie Lapix après son arrêt pour Covid-19