VIDEO. "Le spectacle vivant est le spectacle mort" : le cri d'alarme des artistes touchés par la crise

"Monsieur le président, s'il vous plaît, faites quelque chose pour nous." Depuis le début de la pandémie de Covid-19, le secteur de la culture est à l'arrêt. "Depuis mars, j'ai joué huit concerts et j'ai eu 41 concerts annulés. Moi j'ai perdu à peu près la moitié de mes revenus", témoigne Garence. Comme elle, l'artiste Champagne Mademoiselle révèle avoir déclaré quatre cachets de concerts contre une trentaine normalement. Pour eux, il va de soi que la crise sanitaire n'est pas à prendre à la légère. Néanmoins, ils déplorent être oubliés. "Nombre d'artistes sont en train de mourir, littéralement, de se retrouver sans logement, parce que sans travail, on paye comment ? On fait comment pour manger ? Moi, j'ai un enfant. Des gens ont des enfants, en fait. Ce qu'on fait, c'est du travail et en fait on oublie que c'est du travail", alerte Charly. "La culture donne de la saveur à la vie." Pour certains, c'est aussi l'option de retourner vivre chez leurs parents qui s'impose. "La pression financière aujourd'hui elle est telle que je vais sûrement devoir quitter Paris, et son vivier d'emplois, au niveau culturel j'entends, et je vais devoir retourner chez mes parents, à 30 ans, 12 ans après avoir quitté ma province natale", détaille-t-il. Aussi, Charly considère la culture comme quelque chose dont on se nourrit : "On est là pour nourrir les gens. Nous, on est là pour les prendre et leur ouvrir leur esprit, leur donner de la joie, leur faire ressentir des sentiments."