VIDEO - "Soyons humbles !" : Jean Castex hausse le ton à l'Assemblée

·1 min de lecture

Trop, c'est trop ! Ce jeudi 1er avril, Jean Castex a réagi aux accusations de l'opposition qu'il considère comme étant dans la critique systématique du gouvernement. Alors que l'exécutif, qui s'est longtems refusé à reconfiner le pays, est attaqué de toute part, le Premier ministre a appelé les politiques, et tout particulièrement les socialistes, à un peu d'humilité.

Au lendemain de l'allocution d'Emmanuel Macron, et alors que nombre de députés s'inquiètent du manque de moyens dans les hôpitaux, l'ancien maire de Prades a tenu à rappeler que son gouvernement n'était pas responsable de la situation dans laquelle se trouve l'hôpital public. "L'ONDAM hospitalier exécuté, je vais vous donner les chiffres ! (...) 2012, +2,6%; 2013, +2,1%; 2014, +1,7%; 2016, +1,5%. En baisse permanente, c'est ça que nous payons aujourd'hui! Et on viendrait maintenant nous le reprocher ?!", s'est-il agacé, rappelant que ce "retard" était "beaucoup plus ancien". Et le locataire de Matignon de s'insurger : "Soyons tous humbles !"

Un coup de sang qui intervient quelques heures seulement après l'allocution présidentielle au cours de laquelle Emmanuel Macron a demandé "un effort aux soignants". Une déclaration qui a indigné les réseaux sociaux. "Qui a enlevé des lits en premier Emmanuel ?", pouvait-on par lire sur Twitter. "Les infirmiers, internes ou médecins qui ne connaissent plus le mot week end depuis un an, les soignants qu’on a envoyé au front avec des sacs poubelles sans parler des étudiants en santé, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Emmanuel Macron : ce "baiser de la mort" à Valerie Pécresse "pas contente du tout"
Caroline de Monaco : le conte de fée hollywoodien avec le fils d'une célèbre actrice
Mort de Gérard Filipelli : le dernier des Charlots très ému
Le coup de sang d’Emmanuel Macron : "Qui s’amuse à relayer ce genre de connerie ?"
Le prince William ronge son frein après l’interview choc de Harry