VIDEO Singuila se confie sur le racisme qu'il subit au quotidien

·1 min de lecture

Ce lundi 29 mars, le chanteur Singuila a accordé une interview à Jordan De Luxe sur la chaîne Non Stop People. Il a notamment évoqué le racisme dont il fait malheureusement l'objet au quotidien. En effet, lorsque l'animateur lui demande s'il le vit encore au quotidien, Singuila est sans appel. "Dans la France que je connais, on l'a tous connu, on le vit au quotidien. Cela fait malheureusement encore partie d'une certaine culture. Il y a encore beaucoup de zones d'ombre dans ce qui peut faire du mal à l'autre", a-t-il affirmé. "Cela se caractérise comment ?", interpelle alors Jordan de Luxe. "Dans des expressions, des regards, dans la rue partout...", assène l'interprète de Tu te laisses aller.

Sans occulter la réalité, Singuila est optimiste pour l'avenir. "Dans le milieu du showbiz il y a une nouvelle génération. Il y a des jeunes qui ont grandi avec des gens de couleurs. A chaque fois qu'ils ont fait des écarts, on les a remis à leur place. C'est pour ça qu'aujourd'hui, ils savent, pour la plupart, ce qui se fait et ce qui ne se fait pas", estime-t-il. Mais pour lui, rien n'est gagné. "Mais beaucoup n'ont pas eu la chance de trainer avec des gens de couleurs et ne savent pas ce qui dérange ou alors peut être qu'ils le font volontairement. Il y a aussi de vrais racistes", tempère-t-il.

Au cours de l'entretien, Singuila a également été questionné sur les violences policières. "Dans la police, il y a beaucoup de bons flics, de bons éléments, mais il est complètement faux de dire (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Amel Bent : son programme morbide avant d'aller se coucher
Estelle Dossin (Mariés au premier regard) : la psychologue répond aux critiques sur l'aspect scientifique du programme
VIDEO Tout le monde veut prendre sa place : Nagui subtilement chambré par un candidat
Sex and the City : harcèlement sexuel sur le tournage de la série, une doublure témoigne
Jean-Luc Reichmann : ce qui était "hors de question" qu'il accepte pour la nouvelle saison de Léo Matteï