VIDEO - "On se sent extrêmement méprisés" : cri du coeur chez Pascal Praud

·1 min de lecture

Une douche froide. Alors qu'Emmanuel Macron a récemment dévoilé le calendrier de la réouverture progressive des lieux recevant du public, entre le 19 mai et le 30 juin, le président de la République a pris la décision de ne pas rouvrir les discothèques, qui ont fermé leurs portes depuis le premier confinement de mars 2020. Un coup dur pour Christophe Longo, président du collectif des discothèques en colère Paca-Corse. Invité dans L'Heure des Pros ce vendredi 30 avril, il a reproché au gouvernement de "mépriser" les gérants des établissements de nuit : "C'est scandaleux ce qui se passe. On se sent extrêmement méprisés et pas respectés par le gouvernement", a-t-il déclaré en préambule.

L'invité de Pascal Praud a en effet été surpris de voir que d'autres établissements recevant du public, parfois même en nombre, étaient autorisés à rouvrir, et pas les boîtes de nuit : "Comment on peut nous laisser dans cet état alors que tout rouvre le 30 juin, même des spectacles jusqu'à 5.000 personnes, des concerts ou des festivals... Nous, on nous laisse fermés, autant les extérieurs que les intérieurs", a-t-il observé, alors que plusieurs centaines de discothèques ont déposé le bilan depuis le début de la crise sanitaire.

Le président du collectif des discothèques en colère Paca-Corse a ensuite souhaité adresser un message au gouvernement : "Nous avions fait des propositions de protocoles, on n'est jamais venus vers nous, c'est honteux ce qui est en train de se passer. Nous ne sommes pas des (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Jim Bauer dans The Voice : son père Axel Bauer sort du silence
VIDÉO - "Enfin poser le cul salle Pleyel !": Pierre Perret heureux du déconfinement
VIDÉO - "J'y crois pas" : Pascal Praud pessimiste sur le déconfinement
VIDEO - Pascal Praud "à fond pour la GPA" : ses chroniqueurs n'en reviennent pas
Emmanuel Macron à coeur ouvert : "Je me couche avec des doutes"