VIDEO. Retraites : "il va y avoir un grand nombre de perdants", estime un économiste

Des "erreurs profondes de management de cette réforme". Invité samedi 30 novembre sur le plateau de l'émission "C l'hebdo" sur France 5, l'économiste Daniel Cohen a critiqué la manière dont le gouvernement conduit sa réforme des retraites. Il y a eu un discours "selon lequel, cette réforme, parce qu'elle était universelle, était juste, ce n'est évidemment pas le cas", estime l'économiste, en prenant l'exemple des instituteurs. "Quand vous dites à un instituteur, qui est sous payé relativement à ses collègues allemands par exemple, et qui a une espèce de compensation avec ce régime de retraites d'une carrière très en deçà de ce à quoi il pourrait prétendre compte tenu de son niveau d'éducation, quand vous lui dites je vais rogner ta retraite au nom d'un principe de justice qui fait que tu vas être traité comme les autres, il ne peut pas l'entendre", développe-t-il. A l'inverse, il estime que "la bonne défense" de cette réforme est "de dire, parce qu'il est universel, créer beaucoup plus de fluidité possible dans les carrières".

Pour lui, "cette réforme a besoin de donner des compensations à ceux qui vont en être les perdants". "Il va y avoir un grand nombre de perdants, estime-t-il. On ne peut pas dire aux perdants vous êtes perdants au nom d'une justice imanente dont je serais l'incarnation, c'est un discours totalement inaudible".