VIDEO - "Respirez, ça va bien se passer" : Aurore Bergé se moque d'Eric Zemmour

·1 min de lecture

Des propos qui ont fait réagir une membre de la majorité présidentielle. Dans l'émission Face à l'info, diffusée sur CNews ce jeudi 28 janvier, Éric Zemmour était invité à donner son avis sur un sujet d'actualité : une amende administrative de 90.000 euros infligée à la Ville de Paris pour avoir nommé plus de femmes que d'hommes aux postes de direction en 2018. Cette amende a finalement été annulée par la ministre de la Fonction publique, Amélie de Montchalin. "Si j'étais une femme, je trouverais très humiliant d'être nommée parce que je suis une femme", a indiqué le chroniqueur habitué aux dérapages. "Respirez, ça va bien se passer", lui a répondu sur Twitter, Aurore Bergé, députée LREM des Yvelines.

Dans sa réponse, Aurore Bergé, figure clivante de la Macronie, également présidente déléguée du groupe de députés de la République en marche à l'Assemblée nationale, est montée à nouveau au créneau en s'appuyant sur des dires prononcés par l'actuelle ministre de la Culture au moment de la loi sur la parité hommes-femmes promulguée finalement en 2014 : "'Un jour la parité protégera les hommes', avait lancé Roselyne Bachelot au moment de la loi. Rassurez-vous, Éric Zemmour, on n'y est pas encore. Mais on y arrive."

Dans son argumentaire autour du sujet de la place des femmes aux postes à responsabilités dans les entreprises, Éric Zemmour souligne "qu'aujourd'hui il y a beaucoup plus de femmes diplômées que d'hommes, donc ça se fait naturellement". Par conséquent, selon lui, "évidemment (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDEO - "N'importe quoi, franchement !" : Nicolas Dupont-Aignan malmené chez Pascal Praud
Message surprise de Bernard Tapie à ses fans : “Je n’ai qu’une envie, ça serait vous prendre dans mes bras”
VIDEO - "Une réquisition" : Jean-Michel Cohen plaide pour une mobilisation sur la production des vaccins
"On se dit tout" : Christine Kelly se confie sur ses relations avec Eric Zemmour
« Il se regarde quand il parle » : Emmanuel Macron n’a pas laissé à Jean-Christophe Lagarde une bonne impression