VIDEO Les reines du shopping : une candidate trop bonne élève divise ses rivales

·1 min de lecture

Qui saura être stylée avec un manteau ? Ce mardi 22 décembre dans les Reines du shopping, c’est Amina qui s’est lancée dans la compétition non sans une certaine appréhension. Et le moins que l’on puisse dire est que cette jeune femme étudiante en droit international avait tout prévu pour éviter le très redouté fashion faux-pas. Lorsque les caméras de l’émission présentée par Cristina Cordula ont pénétré chez elle, elle leur a fait découvrir avec joie son dressing. Une pièce très organisée, à son image, où un “petit carnet” est caché dans un tiroir. “Chez moi j’ai un petit carnet, dans lequel j’écris les tendances qui me semblent intéressantes ou des fashion faux-pas à éviter”, a expliqué la jolie brune. De quoi laisser Cristina Cordula, mais aussi ses rivales, complètement circonspectes. “Ah oui…”, a murmuré la maman d’Enzo. “Ah ouais, elle est poussée dans le truc !”, a ajouté une rivale.

“C’est une bonne élève, elle pense qu’elle est à l’école elle”, a plaisanté Déesse en éclatant de rire. Mais elle ne croyait pas si bien dire ! “Je fais des fiches, comme on fait des fiches de jurisprudence pour retenir nos cours”, a affirmé Amina, très ravie de sa petite technique. “D’accord !”, s’est exclamée Cristina Cordula, assez impressionnée par tant de sérieux. Amina a ensuite montré son “carnet de tendances” avec fierté à la caméra. Un petit objet qui a subjugué Armelle, puisque cette dernière a admis qu’il y a “du level”. “Je veux bien connaître ton carnet ma chérie”, a lancé la présentatrice (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Tous en cuisine : Patrick Timsit fait de rares confidences sur son fils Lazard Timsit
VIDEO Tous en cuisine : Cyril Lignac embarrassé par la mise en garde de Patrick Timsit
Le Meilleur pâtissier : qui est Margaux, la benjamine et favorite du public en finale ?
VIDEO Geneviève de Fontenay enfin en paix : elle assure pouvoir « partir tranquille »
VIDEO April Benayoum victime d'antisémitisme : un membre éminent du gouvernement l'a appelée