VIDEO Raphaël évoque son "lien" avec Christophe dans C à vous : "Pu***n il nous manque"

·1 min de lecture

Le 16 avril 2020, Christophe s'éteignait à l'hôpital de Brest, victime à son tour du coronavirus. Une nouvelle perte d'importance pour la chanson française, l'artiste figurant au Panthéon des grands disparus de ces dernières années aux côtés de Johnny Hallyday et Charles Aznavour. Quelques jours auparavant, alors qu'il lutte pour sa vie sur son lit d'hôpital, Christophe reçoit un message de soutien de l'un de ses grands amis et fidèle admirateur : Raphaël. "Ami chéri ! Voici des fleurs à ton chevet. Je sais que tu te bats comme un lion, on t’envoie force, amour, et tous les mots bleus de la guérison, pas une heure où on ne pense à toi. Remets toi vite" écrivait-il sur Instagram. Depuis la mort de l'artiste, ce dernier ne s'était en revanche pas exprimé.

C'est désormais chose faite, lors de son passage sur le plateau de C à vous ce lundi. L'interprète de Caravane, qui revient avec un neuvième album studio, a évoqué l'homme qui a tant compté dans sa vie. "C'était un maître, c'était un éternel jeune homme, c'était NOTRE jeune homme on peut le dire" commence-t-il. "Il était moderne sans jamais le chercher, sans jamais le forcer, il était de toutes les nuits, il était intrépide avec le son, intrépide avec la vie, intrépide avec les bagnoles, intrépide en amitié, enfin pu***n il nous manque quoi" a ajouté Raphaël, visiblement encore très ému par cette lourde perte. Un portrait partagé avec grâce par Edouard Baer, invité lui aussi de l'émission et candidat d'un soir à la présidentielle, (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Hélène Darroze : ses propos sur le féminisme dans Quotidien divisent la Toile
VIDEO C à vous : Edouard Baer annonce sa candidature pour l'élection présidentielle de 2022
VIDEO Affaire conclue : une vendeuse craque (encore) pour Harold Hessel
VIDEO « Rien de sexiste » : Bruno Guillon fait une mise au point sur une question des Z’amours
ADP 2021 : une question de Karine Le Marchand met un agriculteur mal à l'aise