VIDEO. Réunions non-mixtes : les avis nuancés de Laure Adler et Rachel Khan

"Une autre parole surgissait." Pour la journaliste Laure Adler, une réunion constituée exclusivement de femmes donne lieu à une parole qui n'aurait pas résonné en présence d'hommes. "Le Mouvement de Libération des femmes quand il s'est constitué, il est né sur le principe que quand on se retrouvait entre femmes uniquement, quelque chose allait se produire", estime-t-elle. En effet, selon elle, on ne s'exprimait pas de la même manière. "Il y a avait une écoute, une bienveillance, etc. qui n'existaient pas dans les groupes dans les réunions festives", explique Laure Adler.